Écrit par : Simon Phaneuf

Les huit conditions scientifiques pour prendre des résolutions qui fonctionnent !

Êtes-vous du genre à prendre des résolutions ou faites-vous partie de ceux qui disent que ça ne sert à rien ? Je me suis interrogé sur la pertinence des résolutions et j’ai décidé d’aller voir ce que la science nous dit là-dessus.

Les études semblent démontrer que prendre des résolutions serait efficace. En effet, environ la moitié de ceux qui ont pris des résolutions disent les avoir maintenues contre seulement 4 % de ceux qui n’en ont pas pris ! (Trouvez l’erreur 😉)

D’abord, voici ce qui ne fonctionne pas :

  • Prendre des résolutions « négatives » (ex. : perdre du poids, arrêter de fumer)
  • Avoir des objectifs irréalistes (ex. : courir un marathon dans trois mois alors que vous êtes complètement sédentaire)
  • Déterminer une date éloignée pour l’atteinte de ses objectifs (ex. : perdre 20 lb pour le temps des fêtes dans deux ans)

Vous risquez de procrastiner !

  • Définir vaguement des objectifs difficilement mesurables (ex. : être plus en forme)

À l’inverse, voici ce qui marche bien :

  • Prendre des résolutions « positives » (ex. : cuisiner plus souvent, faire des activités de plein air, se mettre au yoga, rencontrer des amis plus souvent, etc…)
  • Avoir des objectifs réalistes ce qui veut dire personnalisé en fonction de ses capacités et de vos ressources. Ce qui est réaliste pour quelqu’un ne le sera pas nécessairement pour quelqu’un d’autre.
  • Se fixer des objectifs à relativement court terme ou établir des étapes intermédiaires : Cela permet de garder sa motivation!
  • Utiliser la méthode « SMART » pour définir des objectifs Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes (relevant en anglais, ce qui signifie littéralement « pertinent ») et Temporellement définis. Par exemple, cuisiner sans viande cinq jours par semaine à partir de la semaine prochaine. »

D’autres facteurs sont importants pour atteindre ses objectifs :

  • Avoir des alliés :

Les chances de succès sont plus élevées lorsque la famille ou les amis sont impliqués ou avec le soutien d’un coach.

  • Avoir un système de rétroaction (feedback)

Il faut pouvoir vérifier et mesurer les progrès.

  • Avoir un niveau suffisant de motivation

Ça se travaille !

  • Avoir un niveau suffisant de confiance en sa propre capacité à réussir

Pour cela, il est important que les objectifs soient réalistes.

J’ajouterais qu’il ne faut pas se fixer des objectifs de résultats sans se fixer des objectifs de moyens pour y arriver. Par exemple, l’objectif de perdre 10 lb (résultat) devrait obligatoirement être accompagné d’objectifs pour y arriver (moyens), comme avoir une alimentation végétale peu transformée au moins cinq jours par semaine, ne pas consommer d’alcool en semaine, etc.

Il est intéressant de souligner que les facteurs clés de succès qui sont mentionnés dans ces études sont exactement les mêmes que ceux que nous utilisons en « Lifestyle Medicine ».

Alors, si vous êtes du genre à prendre des résolutions, j’espère que ces quelques conseils tirés de la science pourront vous aider. Pour ceux qui veulent aller encore plus loin et maximiser leurs chances de succès, je vous invite à visiter la page de la méthode Sanakido.

Référence : https://journals.plos.org/plosone/article/file?id=10.1371/journal.pone.0234097&type=printable

Publié le 9 janvier 2022

Découvrir la méthode